Comment fonctionnent les organes du mécanisme de la toux ?

Sommaire

 

La toux est un phénomène naturel et un acte réflexe permettant d'expulser des sécrétions bronchiques anormales ou des corps étrangers irritant ou obstruant les voies respiratoires. Si elle peut être gênante, elle est surtout un mécanisme de défense.

Commande initiale de la toux : la volonté !

La toux peut être :

  • involontaire, ce qui est le cas la plupart du temps ;
  • commandée volontairement, ce qui est utile dans le travail de drainage bronchique par exemple.

Les cils vibratiles et le mucus ont, entre autres, le rôle de ramener les poussières et les bactéries qui pénètrent les voies respiratoires au niveau de la trachée afin qu'elles soient dégluties ou expectorées. Mais parfois, ce système n'est pas assez efficace. La toux doit prendre alors le relais.

Lire l'article Ooreka

Acteurs de la toux

Le centre nerveux de la toux, situé dans le bulbe rachidien, à la jonction du cerveau et de la moelle épinière, est relié à des récepteurs présents dans les voies aériennes dans toutes les zones sensibles que sont :

  • les sinus ;
  • les fosses nasales ;
  • le pharynx ;
  • le larynx ;
  • la trachée ;
  • les bronches ;
  • les membranes entourant les poumons (plèvre) ;
  • le diaphragme.

Mécanisme général

Si ces récepteurs sont stimulés par des intrus qui gênent la respiration, un message, l'influx nerveux, est transmis par les nerfs au centre de la toux pour les expulser :

  • Le centre de la toux réagit en envoyant, là encore par l'intermédiaire des nerfs, un message aux muscles impliqués dans les mouvements respiratoires et notamment aux muscles de la cage thoracique.
  • Après une inspiration forcée prise par la personne qui tousse, l’épiglotte se referme pour faire monter la pression.
  • Pendant ce temps, le diaphragme remonte, les côtes et le sternum descendent, les poumons se contractent et le calibre des bronches diminue.
  • L’air maintenu prisonnier dans les voies respiratoires se comprime.
  • Lorsque la pression devient trop forte, l’épiglotte s’ouvre brutalement.
  • L’air est alors éjecté. Au contact des cordes vocales, il produit un son très caractéristique.

Vous voulez aller plus loin ? Approfondir la question pour bien comprendre ?

Aussi dans la rubrique :

Comprendre la toux

Sommaire