Sommaire

 

Une toux sèche, brutale, qui évoque le cri d'un phoque, c'est la toux aboyante.

C'est un symptôme impressionnant, qui accompagne souvent les inflammations du larynx, l'organe de la voix. Zoom sur la toux aboyante.

Toux aboyante : un peu d'anatomie respiratoire

Pour apporter l'oxygène nécessaire au fonctionnement de notre corps, nous puisons de l'air extérieur qui est acheminé vers les poumons. Il emprunte pour cela des conduits, les voies aériennes :

  • Les voies aériennes supérieures, qui se composent du nez, des fosses nasales, de la bouche, du pharynx, zone carrefour de la voie respiratoire et de la voie digestive, puis, plus bas, du larynx qui contient les cordes vocales.
  • Les voies aériennes inférieures, avec la trachée, les bronches, bronchioles et alvéoles pulmonaires.

Il arrive que les voies respiratoires soient le siège d'infections, qui s'accompagnent souvent d'une toux, liée à l'irritation, ou destinée à évacuer le mucus.

Larynx : le siège de la toux aboyante

La toux aboyante est une toux sèche, qui apparaît lorsque le larynx est infecté :

  • Cette toux profonde et rauque évoque le cri d'un phoque ou les aboiements d'un petit chien.
  • Elle accompagne diverses pathologies, certaines bénignes, d'autres plus sévères, certains troubles psychologiques ou neurologiques, et se produit également en cas d'inhalation d'un corps étranger.

Laryngite aiguë, « faux croup »

Cette inflammation est généralement d'origine virale, mais est parfois causée par une bactérie. Elle touche principalement les jeunes enfants, de 1 à 6 ans.

La toux aboyante survient brusquement, au cours de la nuit :

  • La voix est également rauque ou éteinte.
  • L'inflammation du larynx complique le passage de l'air, ce qui se traduit par un bruit caractéristique à l'inspiration, le « stridor ».
  • De la fièvre accompagne généralement la maladie.

Laryngite diphtérique, « croup »

L’appellation « faux croup » pour la laryngite aiguë des enfants se réfère au « croup », nom donné aux symptômes associés à la diphtérie, une maladie pouvant être mortelle, qui se traduit notamment par cette toux aboyante.

Elle est extrêmement rare de nos jours grâce à la vaccination.

Toux aboyante due à la coqueluche

La coqueluche est une maladie très contagieuse causée par la bactérie Bordetella pertussis :

  • Bien qu'il existe un vaccin, elle est la première cause de décès d'origine infectieuse chez les nourrissons en France.
  • Elle s'accompagne de toux aboyante, quinteuse, principalement nocturne, sans fièvre.

Inhalation d'un corps étranger

Lorsqu'un élément pénètre dans les voies respiratoires, une cacahuète par exemple, la toux est un mécanisme de protection mis en œuvre par notre organisme pour l'expulser.

Une toux aboyante peut traduire la présence de ce corps étranger au niveau de la trachée, située juste sous le larynx.

Toux d'origine psychologique

Certaines toux aboyantes n'ont pas d'origine organique, mais psychologique :

  • Elles surviennent généralement chez le grand enfant ou l'adulte, se présentent sous forme de toux chronique, par quintes, qui se manifestent essentiellement en journée, et surtout en présence de tiers.
  • Les traitements classiques de la toux restent sans effets.
  • Ce type de toux accompagne parfois le syndrome Gilles de la Tourette, trouble neurologique qui se manifeste par des tics moteurs et vocaux.

Approfondissez vos connaissances sur la toux grâce à nos contenus :

Aussi dans la rubrique :

Comprendre la toux

Sommaire