Toux et rougeole

À jour en Février 2018

Écrit par les experts Ooreka
 

La rougeole est l'infection virale qui atteint le plus d'enfants dans le monde. Cette maladie étant extrêmement contagieuse et dangereuse pour les adultes, il est important d'en reconnaître les symptômes et de réagir au mieux pour en limiter la propagation et éviter ses complications.

Comment se manifeste cette maladie ? Quels en sont les symptômes ? On vous en dit plus.

Rougeole : comment se manifeste-t-elle ?

La rougeole est une maladie très contagieuse, causée par un virus. Ses caractéristiques sont les suivantes :

  • Elle se transmet très facilement par voie aérienne, mais peut aussi se donner par contact direct ou encore par des objets exposés à du mucus ou à de la salive infectés.
  • Le virus à l'origine de la rougeole peut vivre dans le nez, la bouche, les yeux ou sur la peau.
  • La période d'incubation de la maladie (période entre le moment d'exposition au virus et le moment où les symptômes apparaissent) est de 7 à 14 jours.

À noter : une personne est contagieuse et donc susceptible de transmettre le virus à son entourage de 4 jours avant jusqu'à 4 jours après l'apparition des symptômes (si bien que la personne peut être contagieuse sans savoir qu'elle est contaminée).

Les symptômes d'apparition de la rougeole sont :

  • de la fièvre ;
  • une toux ;
  • un écoulement nasal ;
  • les yeux rouges, des larmoiements, les yeux bouffis, une conjonctivite ;
  • des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, une diarrhée ;
  • une somnolence ;
  • une mauvaise humeur.

Le signe de Köplik permet d'établir précisément le diagnostic. Il s'agit de petites taches blanches à l'intérieur des joues. Ce symptôme disparaît quelques jours plus tard, et il est remplacé par une éruption : des plaques rouges plus ou moins en relief, caractéristiques de la rougeole :

  • elle débute sur le visage, puis s'étend progressivement au niveau du cou, du haut du thorax, puis sur le tronc et les membres supérieurs, et enfin sur les membres inférieurs ;
  • une desquamation met fin à cette phase éruptive.

À noter : pendant la phase éruptive, la fièvre persiste, ainsi que la toux, l'écoulement oculaire et une grande fatigue.

Rougeole : ses complications

1 à 3 semaines après la contagion, la rougeole et ses symptômes disparaissent. Mais dans certains cas, elle peut entraîner des complications, qui peuvent s'avérer graves :

  • une otite ;
  • une infection pulmonaire (pneumonie) ;
  • des convulsions :
  • ou encore, dans environ 1 cas sur 1 000, une encéphalite, qui peut s'avérer grave en causant des dommages cérébraux, ou même, dans les pires scénarios, entraîner la mort.

À noter : les femmes enceintes contaminées par la rougeole peuvent en présenter une forme grave. Le risque étant un avortement spontané ou une grossesse non menée à terme, il est crucial de consulter son médecin.

Traitements de la rougeole

La rougeole était une maladie enfantine commune, mais depuis l'existence du vaccin contre la rougeole, le risque de contracter ce virus est faible.

Le vaccin est en effet la meilleure façon de se protéger de la survenue de la rougeole. Il consiste en l'injection de 2 doses, administrées en général pendant l'enfance. Ces 2 doses sont protectrices pour toute la vie.

Si vous contractez la rougeole (sans avoir été vacciné) :

  • le médecin peut prescrire des antalgiques, pour tenter de faire tomber la fièvre et de limiter les douleurs associées ;
  • il peut proposer des antibiotiques ;
  • il propose aussi de boire beaucoup, de se nourrir correctement et de se reposer.

Depuis le 1er janvier 2018, la rougeole fait partie de la nouvelle obligation vaccinale étendue aux 11 vaccins pédiatriques. Le vaccin est couplé à celui contre les oreillons et la rubéole dans le ROR, lequel est pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie. Aucune sanction pénale n'est prévue pour les parents d'un enfant non-vacciné, mais celui-ci ne sera pas admis en collectivité. Les contrôles auront lieu à partir du 1er juin 2018. Les enfants nés avant le 1er janvier 2018 ne sont pas concernés par cette obligation, pour eux, seul le DTP reste imposé.

Pour compléter vos connaissances :

  • Certaines pathologies peuvent associer toux et vomissements : c'est le cas de la rougeole, de certaines bronchites, de la coqueluche, mais aussi des reflux gastriques.
  • En dehors de trois cas bien précis où la toux d'un bébé est inquiétante, ce symptôme signe une pathologie bénigne : informez-vous sur la toux du nourrisson.
  • Fièvre et toux apparaissent souvent de concert dans des pathologies telles que la bronchite et les pneumopathies.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles


Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides