Sommaire

La dilatation des bronches est une pathologie chronique définie parme une anomalie de constitution des bronches (canaux par lequel l’air arrive jusqu’aux extrémités des poumons).

Leur dilatation se complique le plus souvent d’infections répétées et des difficultés respiratoires du fait de l’anomalie anatomique.

La dilatation des bronches peut être constitutionnelle (c’est-à-dire apparaître dès la naissance) ou secondaire à une autre pathologie. Elle est parfois dite « idiopathique », c’est-à-dire que la cause n’est pas retrouvée.

Cette pathologie est le plus souvent irréversible mais son évolution peut être arrêtée ou freinée.

Le point dans notre article.

Dilatation des bronches : quelles sont les causes et les conséquences?

Origine encore inconnue

Les dilatations des bronches n’ont pas toujours de cause certaine, cependant tout un bilan doit être réalisé afin de retrouver un diagnostic explicatif et éventuellement, d’adapter le traitement. Ce bilan sera différent selon l’âge d’apparition de la dilatation et les autres pathologies associées (comme le tabagisme et les antécédents infectieux par exemple).

On citera comme causes possibles à une dilatation des bronches :

  • des infections pulmonaires répétées ;
  • un déficit en anticorps ;
  • une aspergillose broncho-pulmonaire allergique ;
  • la mucoviscidose ;
  • la polyarthrite rhumatoïde ;
  • le syndrome de Young ;
  • une dyskinésie ciliaire ;
  • un corps étranger ou une compression bronchique.

Selon la cause, la dilatation des bronches peut être localisée ou concerner les deux poumons dans leur ensemble.

Toutes ces pathologies entraînent un phénomène inflammatoire chronique qui déforme progressivement l’aspect normal des bronches.

Quels examens sont à réaliser ?

Les examens dépendent de nombreux paramètres qui seront évalués par le médecin.

Le plus souvent le diagnostic est réalisé grâce à un scanner thoracique. Les autres examens permettent de chercher une cause ou des complications à la dilatation des bronches.

On pourra par exemple citer : un dosage des anticorps, certaines analyses génétiques ou enzymatiques, les épreuves fonctionnelles respiratoires, des analyses de crachats.

Traitements de la dilatation des bronches

Le traitement dépend de la pathologie en cause.

Le plus souvent, il faut traiter ou réguler la pathologie causale lorsque cela est possible. Les lésions installées ne sont que peu réversibles et il faut éviter l’aggravation de la dilatation des bronches et prévenir les infections pulmonaires.

Un traitement antibiotique au long cours de façon préventive est parfois prescrit. Certaines vaccinations spécifiques sont à réaliser en l’absence de contre-indication.

Une kinésithérapie respiratoire peut être indiquée afin de faciliter l’expectoration (l’émission de crachats).

Le pneumologue peut également choisir de prescrire des corticoïdes, des traitements inhalés de type fluidifiants ou certains bronchodilatateurs. Tous ces traitements sont choisis par le médecin en fonction de chaque patient et de ses symptômes spécifiques.

Dans tous les cas, un arrêt du tabac est indispensable.

Dilatation des bronches : complications graves à prévenir

La dilatation des bronches peut se compliquer :

  • de surinfections respiratoires, virales ou bactériennes ;
  • d’hémoptysie, c’est-à-dire de crachats sanglants plus ou moins abondants ;
  • de difficultés respiratoires, de perte de souffle ou de capacité respiratoire.

Les dilatations des bronches doivent être suivies au long cours par un pneumologue.

Dans tous les cas, au moindre symptôme anormal ou alarmant, une consultation médicale en urgence est indiquée.