Sommaire

La sarcoïdose est une maladie rare qui touche le plus souvent les jeunes adultes. Elle peut concerner un ou plusieurs organes, le plus souvent les poumons, la peau et les articulations, ou encore le système immunitaire. Les causes de sarcoïdose sont encore inconnues, mais des traitements permettant de contrôler la maladie existent. On vous en parle tout de suite ç

Sarcoïdose : définition

La sarcoïdose est une maladie rare, et de diagnostic difficile. Elle touche en moyenne 1 personne sur 5 000 à 20 000 personnes. Le plus souvent les personnes touchées ont entre 25 et 45 ans, mais des formes aux âges extrêmes sont possibles.

Il s'agit d'une granulomatose, c'est-à-dire que lors de l'observation au microscope des zones touchées, des granulomes sont observés et peuvent permettre de poser le diagnostic.

Les causes de sarcoïdose sont inconnues. Il ne s'agit pas d'une maladie génétique ni d'une maladie infectieuse.

Symptômes de la sarcoïdose

La sarcoïdose peut toucher un ou plusieurs organes. Les organes le plus souvent touchés sont la peau, les poumons, les yeux, les articulations, les ganglions. Cependant, d'autres organes peuvent être touchés, comme le cœur, ou encore le foie.

Les symptômes dépendent de l'organe touché et de la gravité de l'atteinte. On pourra par exemple retrouver :

  • une toux ou des difficultés respiratoires en cas d'atteinte pulmonaire ;
  • des douleurs articulaires ;
  • une augmentation de volume des ganglions, devenant palpables ;
  • des boules sous-cutanées, rouges et douloureuses, en cas d'atteinte cutanée, appelées « érythème noueux », etc.

La sarcoïdose peut être aiguë (rapide et brutale) ou chronique (plus lente et insidieuse).

Diagnostic de la sarcoïdose

Le diagnostic de sarcoïdose est réalisé par un médecin, à la lumière des symptômes présentés par le patient et des examens complémentaires réalisés (radiologiques et biologiques).

Le plus souvent, le diagnostic nécessite la réalisation d'une biopsie afin d'observer des amas cellulaires granulomateux typiques de la sarcoïdose.

Certaines atteintes spécifiques nécessiteront des examens supplémentaires afin d'évaluer la gravité de l'atteinte de chaque organe (par exemple une échographie cardiaque, ou encore des épreuves fonctionnelles respiratoires en cas d'atteinte pulmonaire).

Sarcoïdose : traitements

Le traitement de la sarcoïdose doit être mis en place rapidement. Il sera prescrit par un médecin, après évaluation des organes touchés et de la gravité de la maladie.

  • Les traitements de la sarcoïdose permettent de contrôler les symptômes et l'activité de la maladie. Cependant, ils n'agissent pas sur la cause. Ces traitements sont le plus souvent des corticoïdes ou certains traitements immunosuppresseurs.
  • D'autres traitements spécifiques de chaque symptôme peuvent également être réalisés, ainsi qu'une thérapie antalgique si besoin.
  • Une kinésithérapie peut également être conseillée.
  • Un suivi au long cours sera nécessaire afin de surveiller l'efficacité et la tolérance du traitement.

La sarcoïdose évolue favorablement par elle-même dans près de la moitié des cas en quelques années. Cependant, même après guérison, les séquelles peuvent parfois perdurer et être graves, notamment en cas d'atteinte pulmonaire.