Sommaire

La fièvre Q, encore appelée coxiellose, est une pathologie bactérienne transmise de l’animal à l’homme. Les personnes travaillant en contact étroit avec les animaux sont particulièrement exposées et doivent suivre des mesures de prévention spécifiques.

Qu'est-ce que la fièvre Q ?

La fièvre Q (Q pour question, car la maladie est difficile à diagnostiquer) ou coxiellose, anciennement appelée infection des abattoirs, est une zoonose, c’est-à-dire une maladie infectieuse transmise à l’homme par l’animal.

L’agent pathogène en cause est une bactérie, Coxiella burnetii. Cette bactérie de l’environnement peut résider des mois ou des années dans la poussière ou le sol.

De nombreux animaux (animaux domestiques, bovins, ovins, caprins, chevaux, volailles, animaux sauvages, etc.) peuvent héberger la bactérie dans leurs tissus reproducteurs (utérus, placenta, liquides génitaux). La bactérie peut également être présente dans le lait, les urines et les excréments.

L’homme se contamine par plusieurs modes :

  • en inhalant les bactéries présentes dans l’air sous forme d’aérosols à partir d’un sol contaminé ;
  • par contact direct avec un animal contaminé ;
  • en buvant du lait contaminé.

Quels sont les symptômes de la fièvre Q ?

Chez l’animal, la fièvre Q ne provoque aucun symptôme en dehors d’avortements possibles en cas d’infection placentaire.

Signes les plus courants

Chez l’homme, beaucoup de personnes atteintes par la fièvre Q ne présentent aucun symptôme. Après une phase d’incubation de 20 jours, les symptômes de la fièvre Q peuvent être très variables et durent entre 7 et 10 jours :

  • un syndrome grippal : une forte fièvre accompagnée de frissons et de transpiration, une fatigue, des douleurs musculaires, une perte d’appétit, des maux de tête ;
  • une toux modérée ;
  • une pneumopathie (atteinte pulmonaire) ;
  • des éruptions cutanées ;
  • plus rarement, une atteinte neurologique (méningite, encéphalite, syndrome de Guillain-Barré) ou une atteinte cardiaque (infection des parois cardiaques).  
Lire l'article Ooreka

Risques de complications

Chez les personnes fragiles (jeunes enfants, personnes âgées, femmes enceintes, personnes immunodéprimées ou souffrant de pathologies chroniques), la fièvre Q peut devenir chronique et provoquer plusieurs risques de complications :

  • une maladie du foie (hépatite) ;
  • une endocardite (infection de la paroi interne du cœur) ;
  • une infection vasculaire ;
  • une infection ostéo-articulaire.

La survenue d’une fièvre Q au cours de la grossesse expose la femme enceinte et son fœtus à des risques graves :

  • un avortement spontané surtout au cours du premier trimestre de grossesse ;
  • un retard de développement du fœtus ;
  • une mort in utero ;
  • un accouchement prématuré.

Comment diagnostiquer la fièvre Q ?

Le diagnostic de la fièvre Q est très difficile car la maladie est souvent confondue avec une grippe. Seuls des examens de laboratoire peuvent distinguer ces deux pathologies. La culture de la bactérie responsable de la fièvre Q est délicate et souvent infructueuse.

Le diagnostic de la fièvre Q repose sur le dosage sanguin des anticorps produits contre la bactérie. Ce dosage permet non seulement de confirmer la fièvre Q mais aussi de déterminer à quel stade de la maladie se trouve le patient.

Après confirmation du diagnostic, le médecin doit rechercher les facteurs de risques de complication ou d’évolution vers une forme chronique.

Il peut alors demander :

  • un test de grossesse ;
  • un bilan cardiaque complet ;
  • la recherche de pathologies chroniques ou de facteurs d’immunodépression (VIH).

Traitement de la fièvre Q

Dans la grande majorité des cas, la fièvre Q guérit sans traitement dans les 2 semaines qui suivent l’apparition des symptômes. La mise en place d’un traitement antibiotique est cependant recommandée pour limiter les risques de complications.

Selon le contexte spécifique du patient, le traitement médicamenteux est différent :

  • Pour une fièvre Q aiguë, est prescrit un antibiotique pendant 3 semaines ;
  • Pour une fièvre Q aiguë avec un risque de chronicité, sont prescrits un antibiotique et un anti-paludéen pendant 1 an ;
  • Pour une fièvre Q aiguë au cours de la grossesse est prescrit un antibiotique pendant toute la grossesse ;
  • Pour une fièvre Q chronique est prescrit un antibiotique et un anti-paludéen pendant au moins 18 mois.

Fièvre Q : professions à risques

Cette maladie étant d’origine animale, les personnes travaillant au contact des animaux sont davantage susceptibles de contracter la fièvre Q.

La fièvre Q est ainsi reconnue comme une maladie professionnelle pour divers métiers :

  • les éleveurs, les agriculteurs, les travailleurs agricoles ;
  • le personnel des marchés à bestiaux, le personnel chargé du transport des animaux ;
  • les vétérinaires, le personnel des animaleries et le personnel des parcs zoologiques ;
  • le personnel des abattoirs ou des usines d’équarrissage ;
  • le personnel des laboratoires travaillant sur des animaux.

Comme il n’existe pas de vaccin, des mesures de prévention sont nécessaires pour minimiser les risques de transmission de la fièvre Q :

  • une information des travailleurs sur les risques liés à la maladie ;
  • le nettoyage régulier des locaux pour éviter l’accumulation de poussières ;
  • la réduction de la production d’aérosols ;
  • le respect des règles d’hygiène (lavage fréquent des mains) ; le port de protections individuelles notamment lors des mises bas ou de la traite ;
  • l’élimination en toute sécurité des déchets infectieux ;
  • le respect des consignes de sécurité dans les laboratoires ;
  • le suivi vétérinaire des animaux avec un dépistage de la fièvre Q. 
Lire l'article Ooreka