Tousser du sang

Écrit par les experts Ooreka

Le fait de tousser du sang, ou hémoptysie, indique le plus souvent qu'un vaisseau sanguin s'est rompu au niveau du système respiratoire.

Tousser du sang : typologie

Il faut bien distinguer l'hémoptysie proprement dite de :

  • l'hématémèse, qui est un vomissement de sang issu de l'appareil digestif ;
  • l'épistaxis, qui désigne un saignement de nez ;
  • un saignement de la bouche.

Différents types d'hémoptysie existent :

  • l'hémoptysie franche : les crachats sont parfaitement rouges ;
  • les crachats striés de sang : ceux-ci contiennent juste une petite quantité de sang ;
  • les crachats hémoptoïques : les crachats prennent une teinte noirâtre.

Causes pouvant amener à tousser du sang

Lorsqu'on se met à tousser du sang, en identifier la cause est indispensable. Pourtant, dans 30 % des cas, on ne retrouve pas l'origine des hémoptysies.

En présence d'hémoptysie

Le origines les plus courantes sont :

  • une bronchite :
    • aiguë ;
    • infectée chronique ;
  • une maladie pulmonaire inflammatoire ;
  • un cancer des poumons ou des bronches (chez les fumeurs, on observe des crachats de sang quotidiens pendant plusieurs semaines) ;
  • une tuberculose (saignement rarement isolé et s'accompagnant d'une altération de l'état général, d'un amaigrissement et de fièvre) ;
  • une pneumonie aiguë, ou pneumopathie ;
  • une embolie pulmonaire (un caillot sanguin prend place dans la circulation sanguine au niveau des poumons) ;
  • une bonchectasie (dilatation des bronches susceptible d'entraîner d'importantes expectorations) ;
  • un abcès du poumon ;
  • un œdème pulmonaire (pathologie cardiaque) ;
  • une perturbation de la coagulation sanguine ;
  • un anévrisme de l'aorte (rupture des parois de cette artère).

En l'absence d'hémoptysie

Thinkstock

Toutefois, le fait de tousser du sang ne vient pas forcément d'une hémoptysie à proprement parler :

  • Cela peut signer une pathologie digestive (hématémèse).
  • Il est également possible de cracher du sang suite à un saignement de nez qui s'écoule dans le fond de la gorge, ou encore suite à un raclement de gorge particulièrement violent (il y a alors une ulcération superficielle de la muqueuse).
  • De même, on peut être amené à tousser du sang après s'être blessé la gencive suite à un brossage de dents ou en cas de pathologie.

Symptômes à identifier

Il est important de bien savoir identifier les symptômes présents lorsqu'on tousse du sang afin de pouvoir poser plus facilement un diagnostic.

Les éléments à prendre en compte sont :

  • l'aspect du sang ;
  • son abondance ;
  • la fréquence de la toux.

Quantité de sang

La toux d'une quantité plus ou moins importante de sang est tout particulièrement intéressante.

  • Faible hémoptysie : ce sont les toux de sang les plus fréquentes qui cèdent souvent spontanément. Elles donnent généralement à voir :
    • du sang rouge,
    • des crachats de couleur noire et contenant du sang.
  • Hémoptysie d'abondance moyenne (100 mL de sang) qui s'accompagne parfois de sueurs et d'accélération du rythme cardiaque (et quelquefois précédée d'un problème respiratoire).
  • Hémoptysie importante (un demi-litre de sang) ou récidivante : ce type de rejet de sang s'accompagne le plus souvent d'un état de choc entraînant un dysfonctionnement des organes et, notamment, une gêne respiratoire.
  • Hémoptysie cataclysmique : exceptionnelle, une telle hémoptysie entraîne très rapidement la mort (elle peut s'observer dans certains cancers du poumon s'il y a une lésion des artères pulmonaires).

Critères supplémentaires

On s'intéresse aussi à :

  • la respiration (est-elle ou non difficile) ;
  • l'anémie (si elle existe est-elle ou non aiguë) ;
  • des antécédents de problèmes respiratoires ou un passé de tabagisme.

Si une douleur thoracique et des difficultés à respirer accompagnent la toux de sang, on peut suspecter une embolie pulmonaire. Dans ce cas, le sang est souvent de couleur sombre voire noire.

Il faut également s'assurer que le patient n'est pas sous traitement anti-coagulant.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !