Sommaire

Fumer, travailler dans un environnement pollué, passer des heures dans les bouchons, vivre dans une ville peuplée ou confiné dans son appartement : tous ces facteurs encrassent vos poumons et il y a de quoi suffoquer. Si de petites astuces permettent de nettoyer ses poumons, la meilleure attaque passe par des changements d'habitudes. La déclaration de guerre au tabac, à la sédentarité et à la malbouffe est un préalable nécessaire pour que vous respiriez à pleins poumons.

1. Arrêtez de fumer

Le tabagisme est la cause principale d'encrassement des poumons. Le goudron et la nicotine sont nocifs pour les bronches. Des dizaines d'autres substances irritantes, cancérigènes et polluantes sont également contenues dans une simple cigarette. On trouve par exemple de l'acide cyanhydrique, de l'ammoniac, de l'arsenic, du monoxyde de carbone ou encore du mercure. Ces molécules vous évoquent sans nul doute de dangereux poisons.

Au niveau des bronches, le tabagisme provoque :

  • une irritation et une inflammation entretenues ;
  • une fragilisation des défenses immunitaires locales ;
  • une stagnation des glaires par destruction des cellules ciliées des bronches (sorte de tapis roulant qui draine le mucus vers l'extérieur) ;
  • un risque très accru de cancer ;
  • un encrassement et des difficultés respiratoires ;
  • de mauvaises performances physiques dues à une mauvaise respiration.

Arrêter de fumer est primordial. Vous rendrez service à vos poumons, votre organisme tout entier, et à vos proches qui subissent un tabagisme passif.

Tabagisme

Article

Lire l'article Ooreka

Le tabac

Article

Lire l'article Ooreka

2. Purifiez votre air intérieur pour nettoyer vos poumons

De nombreux polluants et irritants stagnent dans l'air qui nous entoure. Chez vous ou dans votre véhicule, il est possible de réduire la concentration de ces substances.

Purifiez l'air de votre appartement

Lorsque vous rentrez chez vous, vous avez sans doute l'impression de retrouver un cocon coupé du monde extérieur, et que l'air y est meilleur. C'est une idée reçue. L'air à l'intérieur des appartements et des maisons renferme bien souvent beaucoup plus de particules nocives qu'à l'extérieur.

Certaines particules rentrent dans les habitations et s'y concentrent davantage, tandis que d'autres émanent des matériaux qui composent votre logement. On trouve aussi les pollens, les moisissures, les bactéries et les virus. Pour lutter contre cette pollution invisible :

  • Aérez votre logement quotidiennement, si possible 2 fois par jour pendant 5 à 10 minutes au moins.
  • Arrêtez de fumer dans votre intérieur.
  • Luttez contre l'humidité qui favorise le développement des moisissures :
    • évitez le séchage du linge à l'intérieur ;
    • utilisez une hôte pour cuisiner ;
    • vérifiez le bon fonctionnement des aérations ;
    • utilisez un déshumidificateur (appareil qui filtre l'air pour en retirer l'eau en excès) ;
  • Utilisez un purificateur d'air dont les filtres éliminent progressivement les particules jusqu'aux plus petites (attention, la qualité des appareils est très inégale sur le marché).
Lire l'article Ooreka

Purifiez l'air de votre voiture

Si vous êtes régulièrement pris dans les bouchons, vous encrassez sans doute vos poumons à rester immobile dans votre véhicule. Adoptez ces bons réflexes dans les embouteillages :

  • Fermez vos fenêtres.
  • Éteignez la ventilation ou mettez-la en recyclage d'air intérieur.
  • Changez votre filtre d'habitacle régulièrement et optez pour un filtre plus performant (au charbon actif ou aux polyphénols).

3. Reprenez le sport pour nettoyer vos poumons

Une capacité pulmonaire digne de ce nom passe par une reprise de l'exercice physique. Si vous êtes plutôt sédentaire, la bonne résolution est toute trouvée. Nulle nécessité de se faire très mal : le secret réside dans une progression de loisir. Faire de l'exercice ou du sport, c'est avant tout un plaisir.

  • Si vous n'êtes pas du tout entraîné, commencez par la marche à pied. Vous pourrez progressivement augmenter la difficulté et les distances. Privilégiez les marches en pleine nature : vous retrouverez l'envie de faire de l'exercice.
  • Peu à peu, intensifiez l'exercice physique en pratiquant la natation, le vélo ou encore le footing. Ces disciplines vous permettront de retrouver du souffle et de faire travailler votre cœur.
  • Si le cœur vous en dit, les sports collectifs ou les sports d'opposition vous offrent des activités ludiques. Parmi ceux qui feront travailler votre ventilation à plein régime, on trouve les sports de raquettes (tennis, badminton, squash, etc.), les sports de combat, le football, le rugby, et beaucoup d'autres.

4. Faites une cure d'antioxydants pour nettoyer vos poumons

Les radicaux libres sont souvent évoqués lorsqu'on parle du vieillissement : ils désignent ces agents chimiques qui abîment votre peau, vos artères, et vos différents tissus. Sachez que vos poumons n'échappent pas à la règle, surtout si vous êtes soumis à des agressions répétées :

  • à la pollution ;
  • à la fumée du tabac ;
  • aux agents irritants sur le lieu de travail ;
  • aux allergènes.

Pour lutter contre ces radicaux libres, les antioxydants sont vos meilleurs alliés et vous les trouverez dans vos aliments. Pour faire le plein d'aliments antioxydants, rien de plus simple :

  • Mangez régulièrement des fruits et légumes variés et colorés (carottes, tomates, oranges, fruits rouges, kiwis, etc).
  • Agrémentez vos plats d'herbes aromatiques, notamment de thym : il nettoie en plus les poumons grâce au thymol et à ses vertus antiseptiques.
  • Buvez du thé vert, reconnu pour sa concentration en antioxydants.
  • Réduisez votre consommation en aliments gras et en produits industriels.
Lire l'article Ooreka

5. Nettoyez vos poumons avec l'eucalyptus et le romarin

Si vous ressentez un encombrement bronchique, vous pouvez vous débarrasser des glaires en les fluidifiant grâce à l'eucalyptus. Les feuilles de cet arbre contiennent une molécule expectorante précieuse pour vos poumons : le cinéole (ou eucalyptol). Préférez acheter des plantes et huiles essentielles de qualité en pharmacie ou herboristerie. Optez pour des plantes entières ou en morceaux, et oubliez les sachets-infusettes.

Les infusions d'eucalyptus

Chez l'adulte uniquement, vous pouvez utiliser les feuilles d'eucalyptus (Eucalyptus globulus) en infusion : cela vous permettra de bien vous hydrater. 3 fois par jour, laissez-les infuser 4 feuilles dans 150 ml d'eau frémissante durant 10 minutes.

Les huiles essentielles d'eucalyptus et de romarin

Les inhalations d'eucalyptus sous forme d'huile essentielle (préférez Eucalyptus radiata plus agréable qu'Eucalyptus globulus) sont très intéressantes pour nettoyer ses poumons. Il est préférable de réaliser dans ce cas des inhalations humides qui fluidifieront davantage le mucus bronchique contenu dans vos poumons.

  • Chauffez l'eau jusqu'à ce qu'elle frémisse.
  • Remplissez un bol (ou un inhalateur disponible en pharmacie).
  • Ajoutez 3 gouttes d'Eucalyptus radiata.
  • Respirez les vapeurs au-dessus du bol pendant 10 minutes, en fermant les yeux pour ne pas les irriter, et en vous couvrant la tête d'une serviette (l'inhalateur, quant à lui, est muni d'un masque).
  • Restez au chaud au moins 30 minutes : les chauds-froids seraient néfastes pour vos poumons.

Par voie orale, absorbez 2 gouttes d'huile essentielle de romarin 1,8 cinéole (Rosmarinus officinalis) à trois reprises dans la journée. Il est nécessaire de les verser sur un comprimé neutre ou les diluer dans une cuillère de miel.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Matériel nécessaire pour nettoyer ses poumons

Imprimer
Bol

Bol

Déjà possédé

Compléments alimentaires à boire

Compléments alimentaires à boire

10 € les 250 ml

Compléments alimentaires en gélules

Compléments alimentaires en gélules

À partir de 10 €

Inhalateur

Inhalateur

7 €

Serviette

Serviette

Déjà possédée